Lieu Drague

lieu drague

Sexe, frais, épiler, vierge de tous poils ou presque et déjà si humide… Tu semblais aimer parcourir mes lèvres de tes doigts, et moi j’adorais ta caresse. Chacun de tes mouvements m’arrachait un profond soupir de satisfaction. Alors tu fis glisser la petite fermeture éclair de ma robe pour me l’enlever complètement. Je la laissais me quitter pour mieux m’offrir à toi.

Je n’étais plus couverte que d’un ensemble de lingerie noire, comportant des bas avec un porte-jarretelles, un string et un soutien – gorge pigeonnant. Tu m’allongeais sur le dos, tu couvrais mon ventre de baisers en caressant mes cuisses et ma poitrine. Tes lèvres brûlantes sur ma peau étaient un véritable délice… Tu dégrafas mon soutien – gorge pour libérer mes seins déjà qui dardaient déjà vers toi ; j’adorais ta façon de les caresser, des les palper, des le dessiner, de les masser. Je n’attendais plus qu’une seule chose : que tu les portes à ta bouche.

Lieu sexy

Faisant rouler mes tétons sous tes doigts, tu les pris chacun leur tour entre tes lèvres. Je cambrais les reins sous cette caresse divine, mon sexe libérer encore un peu plus de son jus, et je pouvais même sentir ton sexe tendu contre ma cuisse à travers ton pantalon. Pendant que ta langue s’occupait de ma poitrine, ta main descendait à nouveau vers mon string pour se glisser à l’intérieur. Tes doigts ont alors écarté le petit morceau de tissu et se sont insinués entre mes lèvres vers mon clitoris… Ils y glissaient sans peine tellement j’étais excitée, et sentir tes doigts à cet endroit était un aboutissement à une partie de mes fantasmes. Tu me masturbais délicieusement et mon clitoris gonflait encore… Tu frottais ton sexe contre ma cuisse, cela m’excitait encore lieu drague plus de te sentir dans cet état, je voulais ouvrir ton pantalon et te soulager, mais j’en étais incapable car je n’allais plus tarder à jouir sous tes caresses. Remarquant mon état d’excitation, ta bouche devint plus avide, plus gourmande sur la mienne et ta main plus pressante ; le résultat ne se fit pas attendre…

Mon lieu drague orgasme fut d’une rare intensité pour cette stimulation et situation. Je me jetais sur ta bouche pour aspirer ta langue et me retenir de crier. Tu vins alors à cheval sur moi, je pus du coup ouvrir ton pantalon et libérer ton sexe meurtri dans ces tissus. J’admirais ta verge fièrement dressée n’attendant que d’être stimulée. Je l’étreins de mes doigts pour mieux en sentir la fermeté, mon autre main s’attardant sur tes testicules si remplies ne demandant qu’à être vidées. Je commençais à te masturbais doucement, je te fixais pour saisir chacune de tes réactions et voir ce que tu préférais. Un secret lieu drague.