Patrimoine culturel immatériel du Mexique

Les mariachis sont des musiciens aujourd’hui célèbres dans le monde entier. Nés dans l’état de Jalisco, les Mariachis sont un groupe d’au moins six hommes qui jouent de la trompette, de la guitare et du violon. C’est un joyeux cœur qui chante l’amour et la trahison. On les trouve dans tout le pays. Il est même possible de les faire venir pour une fête, un anniversaire, ou pour déclarer sa flamme à l’élue de son cœur.

La cuisine mexicaine est la seule avec celle de la France à être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Savoureux mélange de tradition et de modernité, la cuisine mexicaine étonne par sa diversité et par l’avant-gardisme de ses grands chefs.

La Pirekua, chant traditionnel des Purépéchas, indigènes de l’état du Michoacan est transmis de générations en générations. Il se manifeste dans les grands évènements de la vie, comme les baptêmes, mariages, les enterrements. La diversité des styles musicaux reflète les influences africaines, européennes et amérindiennes. On en observe près de 30 variations régionales dans 165 communautés existantes.

Les Parachicos de Chiapa de Corzo sont des danseurs qui défilent dans la rue lors de la fête traditionnelle de janvier organisée en l’honneur de trois saints : Saint Sébastien, Saint Antoine Abbot et Notre-Seigneur d’Esquipulas. Ces joyeuses cérémonies associent musique, danse, gastronomie et artisanat. Les techniques de fabrication des masques et costumes des danseurs sont transmises de génération en génération.

Les Fêtes Indigènes dédiées aux Morts, appelées au Mexique El Dia de los Muertos, sont une célébration joyeuse très populaire. Les festivités ont lieu chaque année, entre la fin du mois d’octobre et le début du mois de novembre, pendant lesquels les habitants célèbrent leurs êtres disparus. Les familles se rendent au cimetière pour décorer les tombes avec beaucoup de soin et apporter des offrandes : les plats préférés du mort, des fleurs et des objets ainsi que des crânes en sucre. Cette fête est extrêmement importante et est l’occasion d’une créativité éphémère et magnifique.

La cérémonie rituelle des Voladores, autrement dit des hommes volants, est une cérémonie du peuple Totonaque dans l’État de Veracruz. Quatre hommes escaladent un mât et se jettent dans le vide, retenus par de longues cordes. Ils tournoient dans les airs à mesure que la corde se déroule pour imiter le vol d’un oiseau. Le tout bercé par une mélodie jouée à la flûte. Ce rituel exprime le respect des populations pour la nature.

La Peña de Bernal est un lieu de mémoire du peuple Otomi- Chichimeca de Toliman. Ce monolithe de 340 mètres se situe à San Sebastián Bernal, dans le Querétaro. C’est le troisième plus grand monolithe du monde. Les habitants de la région s’y rendent chaque année en pèlerinage pour vénérer leurs ancêtres et obtenir leur protection.