Histoire du Mexique et sa période coloniale

Expérience de la période coloniale

Zacatecas, Aguascalientes ou San Miguel de Allende : toutes ces villes ont joué un rôle primordial dans la Révolution et l’indépendance du pays. Elles ont vu s’effondrer un empire et naître une nation. Leurs murs, leurs rues et leurs églises en gardent encore les traces.
L’art, les mines et la cuisine se marient à merveille à Zacatecas, où les monuments de l’époque coloniale n’ont rien perdu de leur splendeur. Depuis le téléphérique qui traverse la ville rose, on aperçoit la cathédrale baroque et le couvent de Guadalupe. On y trouve également de beaux musées historiques et artistiques, comme celui de Pedro et Rafael Coronel. La ville est classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Zacatecas

Aguascalientes est une ville très réputée pour ses foires et surtout la célèbre Foire de San Marcos qui a lieu en avril est la plus connue du Mexique. C’est l’occasion de se régaler de spectacles avec dressage de chevaux, virtuoses du lasso, corridas, novilladas, ainsi que de nombreux concerts et toute sorte d’animations artistiques. En octobre se déroule la Foire de la Calavera (friandises en forme de crânes). Ce sont les moments où la ville vibre le plus. Il faut aller visiter la Cathédrale, le Théâtre Morelos, le Palais du Gouvernement et les vieux quartiers traditionnels : el Encino, Guadalupe, La Estacion et San Marcos.
San Luis de Potosi doit son nom à la ville bolivienne éponyme, toutes deux très riches en minerais. C’est une ville prospère. Son centre-ville est un joyau de l’art colonial avec ses places et ses musées. Une visite s’impose notamment au musée de la Vice-royauté pour y admirer sa collection d’art sacré.
Guanajuato est un livre d’histoire à ciel ouvert, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Pour s’y plonger, une visite au musée d’histoire du palais de l’Alhondiga de Granaditas s’impose. Il convient également de découvrir les églises et demeures qui témoignent de la splendeur des siècles passés, lorsque la ville était un énorme producteur mondial d’argent.
Pour bien découvrir la ville de Queretaro, il faut le faire à pied et ne pas hésiter à se perdre dans ses rues au gré de son inspiration. En chemin on découvre des églises magnifiques comme Santa Rosa de Viterbo, ou le Couvent superbement baroque de Santa Clara, ou des demeures historiques de style colonial comme celle de la Corregidora, une héroïne de l’Indépendance du Mexique. Outre son extraordinaire héritage architectural, la ville classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO est réputée pour ses nombreuses traditions et ses festivals culturels. C’est une étape incontournable dans l’histoire du pays.

San Miguel de Allende est une cité classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. En dévalant ses rues, on reste émerveillé par tous les témoignages d’un passé glorieux comme la Paroisse de San Miguel ou la Maison des Comtes de la Canal. Son opulence lui a permis de construire certains des plus beaux édifices de l’art baroque mexicain. Elle conserve ses nombreuses traditions et est un centre culturel très important. L’Art, l’Histoire et la Gastronomie cohabitent en parfaite harmonie dans un cadre exceptionnel.

San Juan de los Lagos se trouve dans une région de hauts plateaux appelée les Altos de Jalisco, dans le Nord-est de cet état, où l’art de la Charrería (dressage des chevaux), atteint la virtuosité. Mais l’intérêt principal de ce village typique, c’est le Sanctuaire de Notre Dame de San Juan de los Lagos qui attire d’innombrables pèlerins du Mexique et du monde entier. Outre la ferveur qu’il suscite parmi les fidèles catholiques, il permet d’admirer de superbes œuvres d’art, dont celles attribuées à Rubens.