Faire de l’hydrospeed en mode sport

rafting

Pratiquer le sport hydrospeed, avantages

Plus rapide, plus autonome, plus en contact avec l’eau que le rafting, la nage en eaux vives procure des sensations de glisse encore plus étonnantes. 
Elle nécessite un esprit aguerri et une bonne connaissance de soi.
Il développera l’esprit d’initiative car il faut savoir anticiper et en même temps ressentir l’élément qui nous porte
Cela peut rappeler les sensations que l’on a en canyoning quand on glisse sur des toboggans naturels.
Avec le temps on pourra réaliser des figures de style dans la vague, seul ou à plusieurs.

Inconvénients et désavantage

Le froid, il ne développe pas le corps car il y a peu d’effort physqiue à fournir, c’est avant tout un sport d’aventure, de détente et la possibilité de découvrir la nature d’une autre façon.

Hydrospeed, un peu de technique

Toujours s’informer sur le niveau d’eau, reconnaître le parcours car les paramètres sont rarement identiques , s’informer sur le classement du tronçon de rivière (comme en canoë de 1 ( facile) à 6 (impossible), 
Ne jamais être seul.
Un moniteur n’est pas inutile, il connaît ” ce monde du bruit”, les passages difficiles ou impossibles selon votre technique.
Évitez les siphons, les encaissements, les zones rappels …

Il faut savoir nager, ne pas être impressionné par les vagues et la vitesse et les parois abruptes qui nous surplombent.

Matériel nécessaire pour faire de l’hydrospeed

Un flotteur avec un bouclier protecteur, gilet pour flotter en cas de problèmes, des palmes, un casque comme dans tous les sports ou il y a risque de chocs, uns combinaison isothermique qui protégera du froid et également des chocs, des sangles parfois utiles pour un halage, une corde de sécurité.

Contre-indications :

Aucunes, hormis faire attention au cœur soumis parfois à de rudes épreuves.