Pourquoi pratiquer un sport de combat comme le judo ?

Sports de combat

Loin de développer l’agressivité, le sport de combat implique généralement le respect de l’adversaire.
Ils aident l’individu à se situer dans un contexte social, car ils sont psychiquement équilibrants et non violents à l’exception de certains comme la boxe… D’ailleurs leurs règlements sont codifiés de façon très précise qui vise à développer la souplesse, l’équilibre et non la brutalité en dépit des apparences.

Le judo

Avantages de faire du judo

Sport de combat sans brutalité, le judo ne comporte ni coups ni force nécessaire car un geste conventionnel arrête net tout geste de l’adversaire.
Pratiqué autant par les femmes que par les hommes, car il n’y faut que de la souplesse, le judo est d’un très grand profit pour tous. Il faut être capable de se concentrer, avoir une grande rapidité d’esprit car l’effet de surprise est important et la parade doit être immédiate.
Il faut encore être capable de beaucoup de persévérance.
Par sa variété de mouvements, il fait travailler tout l’organisme. Il active la circulation, fait transpirer abondamment, ce qui favorise l’élimination des toxines.
Il apporte une détente nerveuse totale.

Désavantages de la pratique du judo

Il est indispensable d’avoir des notions assez précises d’anatomie car il faut connaître l’emplacement exact des articulations et “les failles de résistance à telle pression, tel pincement, telle torsion, tel déséquilibre”.

Faire du judo sport de combat

Technique au judo

Axé sur la défense et la neutralisation de l’adversaire, le judo est aussi basé sur le déséquilibre ; il faut amener insensiblement son adversaire dans une position instable.
Il y a trois façons de remporter la victoire :
– faire très nettement tomber l’adversaire après l’avoir soulevé de terre ;
– l’immobiliser au sol au moyen de “clefs” ;
– gagner le combat au sol.

Les combattants sont classés par catégories de poids ; il n’est donc pas nécessaire d’être un athlète pour faire du judo.
L’initiation comporte un endurcissement particulier : la chute.
Tout judoka s’est entraîné à tomber pendant des heures.
Les ceintures sanctionnent le stage d’apprentissage : la blanche, utilitaire, ferme le kimono ; puis viennent les ceintures jaune, orange, verte, bleue, marron. La ceinture noire est réservée aux champions.
La ceinture est obtenue devant un jury.

Contre-indications dans la pratique du judo

Elles concernent principalement la colonne vertébrale, qui doit être en parfait état, et le cœur car le judo produit un intense essoufflement.
Certains sports méritent une mention particulière par l’enthousiasme qu’ils suscitent chez les jeunes.
Ils ont un point commun, redoutable : le danger parfois mortel qu’ils font courir à leurs adeptes.
Dans chacun d’eux l’ennemi à vaincre est la nature.
Aucun d’eux ne peut s’aborder sans le secours d’instructeurs avertis.
Outre une condition physique exceptionnelle, ils exigent des qualités de caractère qui ne sont pas le lot de tout le monde.