Partir à la rencontre de Barcelone le temps d’un weekend

Barcelona

Présentation de la ville de Barcelone

Barcelone est la seule capitale européenne ayant plus de quatre kilomètres de plages équipées des services les plus avancés.

Une ville à fêter et à dévorer à pleines dents, à écouter aux rythmes de ses musiques, à sentir, car imprégnée du parfum du passé et déjà dans le futur !

Séduits ? Alors partons à la rencontre de Barcelone pour une petite balade des “temps modernes” !

Gaudi
Gaudi

Histoire de Barcelone

D’abord, Barcelone a comme beaucoup d’autres grandes villes un passé historique important. Son centre historique est découvrir absolument.
Le caractère de ses habitants reste encore très marqué à notre époque.
Ils sont motivés à travailler dur pour atteindre les objectifs fixés mais ils sont prêts à s’amuser dès qu’ils ont fini leur travail. On déboule dans des bars qui restent bourrés de monde jusqu’aux lueurs du petit matin !
C’est une ville à vivre avec passion car elle nous offre tout ce qu’on peut en attendre, tant au niveau du sport que de ses activités culturelles et de la richesse de ses monuments !
La vision de Gaudi a d’ailleurs changé l’aspect de cette ville qui respire et vit à un rythme que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.
Gaudi nous montre que le symbolisme religieux est inséparable des lois de la nature, un délire maîtrisé…

Sagrada Familia à Barcelonne
Sagrada Familia à Barcelonne

La Sagrada Familia

Gaudi passa la 1ère année de faculté d’architecture dans le centre de Barcelone.
La ville à cette époque, en 1870, était pleine des odeurs de morue, hareng saur, des rues délabrées, étroites, sales… Une nuit en plein hiver 1862, des pluies incessantes tombèrent sur la ville et les eaux envahirent les rues. Les Ramblas se transformèrent en torrents de boue d’une puissance incroyable. Cette coulée ravage tout sur leur passage, des personnes disparurent dans les bouches d’égout !

Puis la vie reprit son cours normal.
La ville débordait hors de ses anciennes murailles et se répandait telle une nappe de pétrole sur les collines avoisinantes.

Les gens qui voulaient fuir les campagnes acceptaient de vivre dans des conditions intolérables de notre point de vue actuel.
Pourtant tout cela existe encore, à notre époque, dans de nombreux pays où le travail est à la limite de l’esclavage, bafouant les libertés les plus élémentaires. C’est le lot quotidien de millions de personnes fabriquant des objets de main d’hommes, de femmes et “d’enfants” …

Le manque d’hygiène et l’ignorance créaient les conditions idéales pour l’extension des épidémies.
La fièvre jaune emporta près de 2000 personnes en 1870…
Agé de 24 ans en 1876, alors qu’il venait de perdre son frère et sa mère, il entreprit une foule de travaux.
En 1878, il obtint son diplôme d’architecte.
Doué pour la sculpture, il appris à faire des modèles en plâtre et en argile. Il éprouvait autant de plaisir à faire des édifices que des armoires ou des objets encore plus simples.

Gaudi l’incontournable

Ensuite, en Mars 1878, Gaudi signa son 1er projet de construction à Mataro (au nord de Barcelone).
Il resta 10 ans dans ce secteur, sympathisant du socialisme utopique. Gaudi acceptait toutes sortes de travaux, il était à cette époque un croyant naïf de l’égalité fraternelle des hommes.
Il tenta d’épouser une très belle femme, très en avance sur son époque par ses comportements libertins, mais le refus de cette dernière l’éloigna de Mataro.
Son cercle de connaissance s’étendait et les commandes se multipliaient.
En 1888, les individus, qui venaient de régions pauvres, se regroupaient avec d’autres issues des mêmes provinces pour se rassurer et ne pas se sentir seuls et perdus dans ce milieu qui leur semblait hostile, des drapeaux issés sur leurs maisons étaient un emblème de leur origine.
Ils donnaient à cette ” mégalopole ” naissante un aspect si anarchique.
Gaudi ne le savait pas, mais sa vie allait être influencée par le fait qu’il était blond, aux yeux bleus, ce qui était très rare pour un Catalan.

Enfin, Barcelone est une ville aux rues très belles, pleines de monde et de vie. L’un des meilleurs endroits pour connaître la ville c’est la Rambla. C’est un boulevard très animé, connu par les vives couleurs des kiosques à fleurs.

La Rambla

La Rambla est un grand spectacle de la vie à renommée mondiale.
Ce boulevard démarre de la Plaça de Catalunya et descend jusqu’au Mirador de Colón, dans le Port. Il passe entre les commerces du passé, les caféterias, le Palau de la Virreina, la Boqueria (le meilleur marché de la ville), le Gran Teatre del Liceu et le Centre d’Art Santa Mònica. Cette artère permet une vraie rencontre de Barcelone.

A la rencontre de Barcelone, la ville des prodiges

La vieille ville, composée des quartiers Gothiques, de la Ribera et du Raval, est réputée par ses monuments historiques, ses ruelles et son ambiance de bohème. C’est un endroit idéal pour la promenade. Un détour dans le dédale de rues anciennes est essentiel pour comprendre les différentes périodes de l’histoire de Barcelone. C’est l’occasion d’admirer les meilleurs monuments : les vestiges des remparts romains entre des bâtiments gothiques bien conservés, les traces du quartier juif, les témoignages de la croissance industrielle du XIXème et le design du XXème. Les musiciens dans les rues médiévales apportent l’accompagnement parfait.

Enfin, l’architecture moderniste que l’on peut trouver en fait un vrai musée en plein air. La plupart des bâtiments de ce style singulier sont dans l’Eixample. C’est une partie de la ville conçue en 1860 par l’ingénieur Ildefons Cerdà devenue un modèle d’aménagement urbain unique en Europe. La Sagrada Família, la Casa Batlló, la Casa Amatller et la Casa Milà en sont quelques exemples.

Pour conclure, le meilleur moment pour partir à la rencontre de Barcelone, prévoyez un long weekend estival.