Vacances séjour écologique nature et découverte en Madagascar

lémurien

Découvrir la richesse naturelle de Madagascar à travers ses zones de conservation

Au cours d’un périple sur le continent africain, il ne faut surtout pas oublier de faire un détour à Madagascar. Cette immense île d’une étendue d’approximativement de 587 000 km² promet à ceux qui la rejoignent évasion, découverte et dépaysement. Si l’on énumère les atouts touristiques de cette destination, sa biodiversité unique au monde figure en tête de liste. La faune et la flore malgache affiche un taux d’endémicité exceptionnel, soit environ 80 %. Afin de préserver cette richesse naturelle de ce pays, plusieurs aires protégées ont été créées. On peut citer le parc national Ankarafantsika. Celui-ci se situe sur la RN4, une route qui relie Mahanjaga et Antananarivo. Cette zone de conservation appartient à la région du Boina. Elle a comme frontière la rivière de Mahajamba ainsi que la Betsiboka. En se rendant dans ce site, les vacanciers seront ébahis par la beauté des paysages. Ceux-ci se composent de forêts, de lacs et de savanes. En outre, les amateurs de botaniques seront choyés durant leur passage dans ce sanctuaire puisqu’on y répertorie plus de 800 espèces végétales. Les bourlingueurs qui désirent voir des mammifères, quant à eux, profiteront de leur halte dans cette réserve pour admirer les lémuriens. Les passionnés d’ornithologie ne seront pas non plus en reste, car ce parc fait office de refuge pour près de 130 espèces aviaires.

Vivre des instants mémorables au sein du parc national d’Isalo

De nombreuses raisons poussent les touristes à effectuer un séjour en Afrique, dont la découverte de la biodiversité exceptionnelle qui s’y trouve. En effet, ce continent est idéal pour un voyage écologique. D’ailleurs, il regorge de site naturel à ne pas manquer, à l’exemple du parc national de l’Isalo. Celui-ci fait partie de la région de l’Ihorombe. Il est entouré par les localités d’Ilakaka et de Ranohira. Cette zone de conservation a une superficie d’approximativement 815 km² et se compose d’un massif montagneux de grès jurassique qui s’étire, du nord au sud, sur une distance d’à peu près 100 km. Elle saura impressionner ceux qui la visitent avec ses paysages grandioses tels que ses profonds canyons. Durant leur échappée dans cette aire protégée, les routards auront la possibilité de s’adonner à toutes sortes d’activités ludiques et distrayantes. Les personnes qui désirent faire trempette profiteront de leur passage dans cette réserve pour se baigner dans magnifique piscine naturelle. Cette dernière est caractérisée par la végétation luxuriante qui l’entoure. Les estivants qui souhaitent jouer l’explorateur, quant à eux, n’hésiteront pas à faire une randonnée pendant laquelle ils croiseront des espèces faunistiques intrigantes comme les lémuriens.

Le parc national de Ranomafana, un endroit idéal pour côtoyer la faune malgache

Afin de poursuivre leur séjour écologique à Madagascar, les globe-trotters seront conviés à faire cap dans le parc national de Ranomafana. Celui-ci est localisé dans la province de Fianarantsoa. Il occupe une superficie d’à peu près 416 km² et se compose essentiellement de forêt tropicale humide. Elle conviendra parfaitement aux bourlingueurs qui désirent en savoir davantage sur la richesse naturelle de cette île. En effet, visiter ce site ne permet pas uniquement de respirer un bol d’air frais mais constitue également une occasion idéale pour rencontrer des animaux remarquables. En parcourant cette protégée, les vacanciers verront des espèces faunistiques en voie de disparition, à l’exemple du hapalémur sinus. Les amateurs d’ornithologie, quant à eux, pourront y admirer quelques espèces aviaires, en ne citant que le mésite unicolore ou le bulbul à tête grise.

Madagascar
Madagascar