Monaco développement

Monaco et son développement entre modernité et tradition

Depuis son accession, le rôle de S.A.S. Le Prince Rainier III a été vital. Il a déclaré une fois:

« Notre prospérité, qui progresse régulièrement et de façon marquée, se traduit par les chiffres records du tourisme ainsi que par l’activité croissante des industries et du commerce monégasques. Nous ne pouvons espérer améliorer ces résultats que si nous déployons des efforts incessants pour nous améliorer. nos équipements. La Principauté se doit de se développer avec le temps et de se montrer capable de se moderniser « .

Ces mots se sont transformés en actes par l’adoption d’une politique de développement créée pour allier modernité et sophistication.

« Améliorer les équipements »: gagner du terrain …

L’avenir de la Principauté passe d’abord par un gain de terrain et une meilleure valorisation. L’ancienne voie ferrée (désormais souterraine) devient la route principale. La deuxième gare est démolie pour permettre la construction d’un complexe hôtelier et d’appartements. Le gouvernement de la Principauté a récupéré de la mer le quai du Larvotto (où SBM a construit le Monte Carlo Sporting Club) et Portier (Espace vert et futur Centre Culturel et d’Exposition). S’ensuit ensuite la construction du nouveau quartier de Fontvieille. 22 hectares complètement récupérés de la mer grâce à une nouvelle technique importante sur laquelle se dresse aujourd’hui un nouveau complexe urbain et industriel. Il comprend une zone résidentielle de 2000 logements avec leurs bureaux administratifs. On y compte le nouveau Stade Louis II, un jardin paysager et une roseraie, un hôtel trois étoiles, un héliport. Il y a aussi un port de plaisance en plus d’une zone industrielle de 53 000 m2. Cela porte la surface totale des locaux à usage industriel ou commercial de Fontvieille à 270 000 m2.

… et mieux les utiliser

Parallèlement à cette politique de création de nouveaux espaces, et en partie grâce à elle, une opération de rénovation et de modernisation des infrastructures existantes à grande échelle a été lancée. C’est la rénovation de l’ancien quartier, amélioration du réseau routier et des parkings, augmentation des équipements mouvement piéton plus facile …

Conformément à cette politique, la zone de l’ancien stade Louis II a été utilisée pour créer un grand complexe commercial avec des magasins, un parking pour 700 véhicules. Il y a aussi une station de transport routier pour les véhicules commerciaux et de nouveaux musées très attrayants. On y trouve des collections exceptionnelles de vieilles voitures, de timbres-poste et de pièces de monnaie. De plus, de nombreux ascenseurs publics gratuits assurent la liaison entre les plages du Larvotto et la place des Moulins, le jardin exotique et le centre hospitalier Princess Grace, le port et l’avenue de la Costa, la place St Dévote et le quartier de Monéghetti, les terrasses du Casino et du Palais des Congrès-Auditorium et du Boulevard Louis II.

« Développer avec son temps »: diversification

Parallèlement, d’autres investissements ont été réalisés pour suivre le développement du marché touristique et l’offre et le produit de la diversité.

Le tourisme d’affaires et les conférences se sont développés dans une large mesure. De 36 000 nuitées passées dans des hôtels à cet égard en 1971, ce chiffre est passé à 229 000 nuitées en 1989, soit le tiers du total, et en 1992, malgré la crise, 185 019 nuitées ont été enregistrées, soit 27% du total. De nombreuses activités promotionnelles organisées entre novembre et mars amélioreront encore plus ces résultats dans les années à venir.

Les projets de développement de Monaco

Dans ce domaine, certains projets à grande échelle ont déjà été approuvés et d’autres seront à venir:

  • premièrement, dans le domaine des équipements: la modernisation du Centre International de Rencontres. C’est surtout le bâtiment entre 1976 et 1978 du Palais des Congrès-Auditorium de Monte Carlo, érigé surplombant la mer, un établissement polyvalent avec sur ses quatre étages un total de 1 800 m2 et doté de tout l’équipement technique nécessaire, notamment dans le domaine audiovisuel;
  • dans le domaine de l’organisation de l’accueil et des loisirs: dans un rayon de 200 mètres autour du Palais des Congrès-Auditorium. On y trouv cinq hôtels de luxe. C’est un total de 1400 chambres, un grand nombre de restaurants, le Casino, le Winter Sporting Club, le Café de Paris, une piscine, deux discothèques, des discothèques, quatre salles de cinéma et un grand nombre de boutiques de luxe.

La coordination de l’ensemble du processus d’accueil (réservation de salles de réunion et de chambres, programmes de travail et de loisirs) est assurée par le Service Tourisme et Congrès de la Principauté. Cela permet ainsi aux organisateurs de congrès et de séminaires de ne traiter qu’avec un seul autorité.

Développement de Monaco

Le développement du tourisme de loisirs fait également l’objet d’une politique de développement et de diversification similaire. Là encore, pour répondre à une tendance vers des séjours plus courts et répondre aux besoins d’une clientèle toujours en quête de plus de confort et de meilleure qualité, les mots clés sont modernisation et diversification:

  • la modernisation avec la création de nouveaux centres artistiques comme le Princess Grace Theatre inauguré en 1981 et la construction ou la rénovation de plusieurs hôtels.
  • diversification avec la création d’équipements pour de nouvelles formes de tourisme. Pa exemple le yachting: le port de la Condamine est désormais complété par la mise à disposition dans la nouvelle zone de Fontvieille de deux ports de plaisance dont les bassins ont une superficie de 5,5 hectares et 3,5 hectares respectivement. Un centre culturel et d’exposition doit également être construit sur le site de l’ancienne salle du centenaire.